Editorial pour un 2ème anniversaire

Portrait Louis Thomas Achille
photo : D.M.C. studio IMAGE – Nice (non daté)

Il y a deux ans aujourd’hui, nous avons lancé ce nouveau site pour faire connaître la singularité et l’actualité du parcours de Louis Thomas ACHILLE, au moment où une délibération du conseil municipal décidait qu’une rue à Lyon porterait son nom.

Depuis, notre démarche, élargie à la branche Nardal de notre famille, a été confortée dans l’espace public urbain français :

Notre site apporte donc sa pierre à l’édifice de mémoire de ces figures Noires qui ont ouvert, dès le début du XXème siècle, des voies de connaissance, d’échange et de respect entre la Caraïbe, l’Amérique, l’Afrique et la France.

Répondre à une attente

Notre initiative a suscité un certain intérêt dans tous ces territoires puisque 40 % des internautes viennent de France métropolitaine, 25 % des Etats-Unis d’Amérique, mais aussi de Martinique ou encore de Côte d’Ivoire. 43 % d’entre eux sont des anglo-saxons francophones, 26 % sont anglophones et 21 % des francophones français. Notre plus grande satisfaction : les 25-34 ans sont les plus nombreux à visiter le site, suivis des 35-44 ans. Qu’ils soient remerciés : la transmission est engagée.

Après cette phase encourageante du démarrage, l’inscription dans la durée nous conduit à vous inviter à nous faire part de votre avis sur la nature des contenus proposés, leurs formes de traitement et de vos suggestions, à l’aide du formulaire de contact.

Au service de la recherche

Notre intention a aussi répondu aux attentes de chercheurs. Plusieurs universitaires nous ont contactés depuis, afin d’obtenir des informations complémentaires à celles qui sont déjà publiées, notamment par l’accès aux archives personnelles de Louis Thomas ACHILLE et de sa chorale le Park Glee Club®.

En guise de message d’anniversaire orienté vers l’avenir, nous publions un extrait de l’appel d’Elikia M’BOKOLO, historien et directeur d’études à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, spécialiste de l’histoire de l’Afrique, pour que le parcours singulier de Louis T. ACHILLE – son ancien professeur de khâgne – fasse l’objet de travaux de la part de chercheurs.

Black Lives Matter

Mais ce deuxième anniversaire du site Internet intervient dans un contexte douloureux dans lequel la lutte contre le racisme devient un enjeu mondial.

Des étudiants de Louis Thomas ACHILLE à Howard University - hiver 1937-1938
Des étudiants du cours de français de Louis Thomas ACHILLE de Howard University (Washington D.C.) à Mount Vernon  « (Virginie), plantation de George Washington » U.S.A. – hiver 1937-1938 – photo © Louis Thomas ACHILLE

Cette actualité résonne malheureusement de manière forte avec l’expérience américaine de Louis Thomas ACHILLE qui vécut une ségrégation brutale, il y a près de 90 ans, lors de son séjour comme enseignant aux Etats-Unis, de 1932 à 1943.

Le 10 mai dernier, nous avons ouvert sur ce site une nouvelle rubrique « Descendant d’esclave » pour commémorer la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions. La prise de conscience de ce racisme institutionnel installé depuis près de 400 ans semble changer de dimension. Nous nous associons à ce mouvement essentiel.

Encore merci de votre intérêt pour Louis Thomas ACHILLE.

Les descendants de Louis Thomas ACHILLE
1er juillet 2020

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.