Le site louisthomasachille.com a ouvert l’année dernière une nouvelle rubrique

« Descendant desclaves »

qui veut être un espace d’expression et de réflexion
sur cette composante fondamentale de l’identité ACHILLE
et sur un enjeu dont l’actualité ne se dément pas.

logo Fondation pour la Mémoire de l'EsclavageEn cette année 2021, le site s’associe avec enthousiasme au vingtième anniversaire de la loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 tendant à la reconnaissance de la traite et de l’esclavage en tant que crime contre l’humanité (dite « loi Taubira« , du nom de Christiane TAUBIRA, députée de Guyane, rapporteuse du texte pour la commission des lois de l’Assemblée nationale).
La présente publication s’inscrit ainsi dans le « Mois des mémoires » lancé à cette occasion par la Fondation pour la mémoire de l’esclavage.

Pour marquer cet anniversaire et structurer ses publications, la rubrique « Descendant desclaves » prend le parti éditorial de se fonder sur un fait complexe et douloureux pour toutes celles et ceux qui sont issus de ce lignage : le tabou de lesclavage que vous trouverez en cliquant ici.

Les enfants de Louis Thomas ACHILLE