La possibilité de se sentir créatif – Dominique ACHILLE

Dominique ACHILLE - PGC - 1964

Témoignage de Dominique ACHILLE

Le Park Glee Club, c’était d’abord une parenthèse dans la semaine de travail scolaire. On restait au lycée, mais dans une atmosphère d’apprentissage bienveillant des Negro Spirituals, de gravité et simultanément de détente. L’aspect facultatif de l’appartenance à cette chorale y contribuait largement.

Dominique ACHILLE chantant avec le Park Glee Club en mai 1964 sous la direction de Louis Thomas ACHILLE

C’étaient également des apports musicaux et culturels, la possibilité de se sentir créatif, dans une liberté dont la personnalité de Louis T. Achille suffisait à nous montrer les limites.

C’était enfin le plaisir de chanter en public et de transmettre ainsi une tradition méconnue.

 

2 Rétroliens / Pings

  1. 70ème anniversaire de la fondation du Park Glee Club - Louis Thomas Achille
  2. Existait-il une « méthode Park Glee Club » ? - Louis Thomas Achille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.