En France métropolitaine, le mois d’avril précède celui de la Journée nationale des mémoires et de réflexion sur la traite, l’esclavage et leurs abolitions.
En avril 2024, l’intense activité éditoriale autour des sœurs Nardal fournit une nouvelle matière particulièrement riche élargissant cette mémoire à travers l’engagement de femmes martiniquaises exceptionnelles. Leur engagement est tardivement reconnu alors que sa répercussion est à l’échelle du monde. Il appartient dorénavant aux lecteurs de trois nouveaux ouvrages de participer à cette réparation.

Après avoir lu les noms des sœurs Nardal dans la récente exposition au Panthéon Oser la liberté : figures des combats contre l’esclavage, après avoir lu les chapitres qui leur ont été consacrés récemment dans le livre de Lilian Thuram et Pascal Blanchard Mes étoiles noires en images aux éditions de La Martinière ou dans Les Oubliées de l’Histoire – Dans l’ombre du pouvoir de Dorothée Lépine – 2023 – éditions Hors Collection, ou après le documentaire de France 5 Les sœurs Nardal, les oubliées de la négritude, voici trois livres de référence qui réinterrogent l’édifice mémoriel du « Monde Noir  :

LES SŒURS NARDAL
À l’avant-garde de la cause noire

par Léa Mormin-Chauvac

Essai biographique
Paru le 17/04/2024
Editions Autrement

ÉCRIRE LE MONDE NOIR

Premiers textes, 1928-1939

Paulette Nardal

Paru le 19 avril 2024

Littérature / Critique

Textes rassemblés et présentés
par Brent Hayes Edwards
et Ève Gianoncelli

Editions Rot-Bo-Krik

PRATIQUE DE LA DIASPORA

Littérature, traduction et essor de l’internationalisme noir

par Brent Hayes Edwards

Traduction de
Jean-Baptiste Naudy et Grégory Pierrot

États-Unis, 2024 (2003)

Paru le 19 avril 2024

Essai / Histoire culturelle

Editions Rot-Bo-Krik

Leur parution simultanée est le résultat d’un travail exigeant ainsi que la confirmation de la nécessité d’une réappropriation de notre histoire coloniale à travers le prisme culturel, social et politique, décliné au féminin comme au masculin, dans toute sa complexité.

Les divers engagements de Louis Thomas Achille aux côtés de ses cousines Nardal ont participé à l’émergence d’une conscience noire dès les années 1930 avec La Revue du Monde Noir, dont il a préfacé la réédition en 1992. Ils n’ont cessé d’entretenir ensemble et avec d’autres le feu sacré allumé dans leur commune famille pour illuminer le chemin de ceux qui recherchent la dignité et la justice. Puissent les lecteurs de ces joyaux éditoriaux parer désormais la liberté de leurs éclats retrouvés.

Rendez-vous avec les auteurs et un éditeur

2022

ACHILLE-NARDAL
Photo de Jeanne NARDAL (en sépia, en bas à droite), sous celle de Joséphine BAKER, dans l’exposition « Portraits de France » au Musée de l’Homme – Photo © Etienne ACHILLE – décembre 2021 Les Enfants de [...]
célébration

Il y a 70 ans à Lyon, Louis Thomas ACHILLE créait le « Park Glee Club® »

Lyon (France) n’est ni une ville américaine, ni un port négrier. Or, une tradition de pratique chantée des Negro spirituals y est née en 1948, quelques années seulement après avoir été libérée de l’occupation Nazie. [...]