LTA - Washington D.C. - 1930-40 - "Scurlock studio"
The Scurlock studio – Washington D.C. – années 1940

Le site louisthomasachille.com vient d’inaugurer un nouveau rendez-vous auquel il vous conviera désormais chaque année le 10 mai.

En s’associant à la Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leurs abolitions, il fait honneur aux origines de Louis Thomas ACHILLE.

Cette nouvelle thématique constitue un axe majeur pour l’actualité du parcours de Louis Thomas ACHILLE.
Elle ouvre sur : l’esclavage et ses abolitions, faits historiques progressivement entrés dans l’histoire officielle de la France :

  • 207 ans ont été nécessaires, depuis la première abolition révolutionnaire, pour qu’il soit reconnu comme crime contre l’humanitépar la loi n° 2001-434 du 21 mai 2001 dite « loi Taubira » ;

  • 18 ans de plus ont conduit à la création d’une institution dédiée :
    la Fondation pour la mémoire de l’esclavage, en gestation depuis 2016 et lancée le 4 février 2020 au Musée du Louvre,
    226 ans après le décret du 16 pluviôse an II (4 février 1794).

 

Parce que l’esclavage et ses abolitions habitent la vie et les pensées de chaque individu issu de cette origine, les descendants de Louis Thomas ACHILLE estiment qu’au moment où advient la Fondation, il est signifiant de s’associer désormais à la Journée mémorielle annuelle en publiant des contenus éclairant la place de cet enjeu dans le parcours de Louis Thomas ACHILLE.

Le site comprend désormais une nouvelle rubrique :

« Descendant d’esclaves »